Ranskan abitreenit: Taslima Nasreen, la féministe

Ecoutez bien la bande. Choisissez pour chaque question la réponse la mieux appropriée au contexte.

(MP3-äänitiedosto)

Vihje

(MP3-äänitiedosto)

X

La romancière Taslima Nasreen a quitté son pays, le Bangladesh, depuis plus de dix ans. Pour tous les islamistes de son pays natal, elle est une ennemie, parce qu'elle écrit et se bat pour changer la situation des femmes. A quarante ans, elle court toujours et continue à se battre. Elle a d'abord vécu en Suède, mais maintenant elle est installée en France.

- Taslima Nasreen, pourquoi avez-vous quitté la Suède pour la France?
- La Suède, c'est trop froid pour moi. Et puis Paris, c'est le centre de la culture et de la littérature. Et mes amis sont ici. Je passe mon temps à écrire ou à participer à des rencontres d'auteurs à travers l'Europe.

1. Pourquoi Taslima Nasreen n'est-elle pas acceptée dans son pays?
2. Que dit-elle de sa vie actuelle?
Vihje

'(MP3-äänitiedosto)

X

- Qu'est-ce qui vous empêche de revenir au Bangladesh? Etes-vous vraiment en danger de mort?

- Oh! J'aimerais bien revenir dans mon pays. Mais je n'ai pas le droit d'entrer au Bangladesh. J'ai pourtant réussi à aller secrètement à Dacca, grâce à l'aide d'un officier de l'immigration, en septembre 1998, quand ma mère était malade, mais il ne m'a pas été possible de rester. Quand on a découvert ma présence au Bangladesh, cet officier a perdu son poste. La police me recherchait, les fondamentalistes hurlaient dans les rues que j'étais à Dacca et que le Premier ministre devrait en rendre compte. Il n'y a eu aucun changement à ce climat hostile et les menaces de mort sont aussi présentes qu'avant.

3. Que s'est-il passé en septembre 1998?
4. Que s'est-il passé ensuite?
Vihje

(MP3-äänitiedosto)

X

- Mais la condition des femmes au Bangladesh est-elle aussi difficile que celle des Pakistanaises?

- Il y a pratiqument 75% de femmes illettrées. Ça change un peu en mieux, il y a plus de filles à l'école. Il y a beaucoup de femmes dans les organisations gouvernementales et non gouvernementales, comme la fameuse Grameen Bank. Malgré les fondamentalistes, on les y encourage. Mais au Bangladesh, il y a un curieux mélange de lois islamiques et de système démocratique. Dans ce mélange, il y a peu de liberté pour les femmes. En général, les islamistes n'aiment guère voir les femmes lire des livres. De plus, les conservateurs ne supportent pas les femmes qui se révoltent. La libération des femmes leur semble une idée étrangère à leur doctrine.

5. Quel est le pourcentage de femmes illettrées au Bangladesh?
6. Quelle est la situation des femmes dans le monde du travail au Bangladesh?
Vihje

(MP3-äänitiedosto)

X

- Dans ces pays, le Bangladesh, l'Inde et le Pakistan, la position sociale des hindoues, des chrétiennes et des musulmanes, est-elle la même?

- Les femmes hindoues ou chrétiennes ont commencé à être éduquées bien avant les musulmanes. Et ces dernières sont, en général, loin derrière. Mais les musulmanes, au Bangladesh, sont tout de même plus en avance dans ce domaine que les Indiennes. En Inde, les musulmanes sont plus conservatrices et souhaitent s'en tenir à leurs lois islamiques, encore que vivant dans une démocratie indienne laïque. Depuis 1971, les femmes militent au Bangladesh contre ces lois, elles ont obtenu qu'elles soient modifiées ou abolies. Et elles continuent à se battre.

7. Qu'en est-il de l'éducation des femmes dans les pays en question?
8. Qu'ont fait les femmes au Bangladesh?
Vihje

(MP3-äänitiedosto)

X

- Malgré la présence de femmes chefs d'Etat dans ces pays, il n'y a guère eu de changement au statut des femmes. Pourquoi?

- Dans ces pays, les femmes sont des citoyens de seconde classe sans aucun droit à l'égalité. Même quand elles sont chefs d'Etat ou de gouvernement, cela ne fait guère de différence. Des femmes comme Indira Gandhi en Inde, Benazir Bhutto au Pakistan, ne sont arrivées au pouvoir que par la filière familiale. Elles sont filles ou femmes de leaders politiques célèbres assassinés et qui étaient déjà chefs d'Etat. Quand un chef politique charismatique meurt ou est assassiné, les clans politiques choisissent une femme plutôt qu'un homme de sa famille parce qu'on peut la manipuler plus facilement. Ces femmes ne sont que les pantins des faiseurs de rois ou des experts de leur entourage. En Asie, les femmes suivent les pas de leur père ou de leur mari. Les lois islamiques ne donneront jamais la liberté aux femmes.

9. Comment explique-t-on que des femmes soient devenues chefs d'Etat dans ces pays?
10. Comment peut-on résumer le statut des femmes sous les lois islamiques d'après ce qu'en dit Taslima Nasreen?
/ 10
YLE Tulosta